DNB revendique près de la moitié de la Malaisie couverte par la 5G

, DNB revendique près de la moitié de la Malaisie couverte par la 5G

Des nouvelles

Le grossiste 5G géré par le gouvernement Digital Nasional Berhad (DNB) affirme avoir dépassé son plan initial de couvrir 40% des zones peuplées du pays avec la 5G

Lundi, DNB a lancé la nouvelle année en annonçant que son réseau 5G en pleine croissance couvre désormais un peu moins de la moitié (47,1 %) des zones peuplées de Malaisie. Le grossiste 5G exploité par l’État a déclaré qu’il disposait de 3 900 sites opérationnels à travers le pays à la fin de l’année dernière, desservant environ 15 millions de personnes.

Cela place DNB un peu en avance sur le calendrier, n’ayant initialement prévu d’atteindre une couverture de 40% que d’ici la fin de l’année dernière.

Cependant, aujourd’hui, cette affirmation est contestée par le ministre malaisien des communications et du numérique, Fahmi Fadzil, qui a noté que ces chiffres n’avaient pas encore été vérifiés de manière indépendante par la Commission malaisienne des communications et du multimédia.

En effet, ces chiffres de DNB semblent quelque peu étranges. L’année dernière, la société a déclaré qu’elle visait à déployer 4 018 sites 5G pour atteindre son objectif initial de 40 %. Cependant, en décembre, la société a déclaré que les problèmes de chaîne d’approvisionnement et les difficultés à obtenir les approbations des conseils locaux signifiaient qu’elle ne serait pas en mesure de déployer tous les sites prévus avant la date limite de fin d’année.

Au lieu de cela, DNB a expliqué qu’il réaffecterait l’équipement à d’autres emplacements initialement prévus pour un déploiement en 2023, affirmant qu’ils étaient convaincus qu’ils pourraient encore atteindre leur objectif de 40 % en utilisant 500 sites 5G de moins que prévu initialement.

Sur la base des chiffres annoncés par DNB cette semaine, il semblerait qu’ils aient réussi à atteindre une couverture de 47,1 % en utilisant plus de 1 000 sites de moins que prévu.

DNB indique que son prochain objectif est d’étendre sa couverture 5G à 80% des zones peuplées du pays d’ici la fin de 2024.

La nouvelle survient à un moment où DNB fait l’objet d’un examen minutieux de la part du nouveau gouvernement dirigé par Datuk Seri Anwar Ibrahim, qui a prêté serment en novembre et a immédiatement annoncé un plan de révision du modèle de réseau 5G unique du pays.

La création de DNB a toujours été profondément controversée en Malaisie. Les opérateurs mobiles du pays ont longtemps fait valoir qu’ils seraient en mesure de déployer leurs propres réseaux 5G plus efficacement que le grossiste gouvernemental, ce qui, selon eux, rendrait le marché de la 5G compétitif et créerait une meilleure valeur pour les clients.

Ils se sont également plaints du manque de transparence de l’entreprise, déplorant une éventuelle corruption du gouvernement.

Le gouvernement, en revanche, n’était pas d’accord, arguant que le modèle de réseau unique empêcherait la surconstruction et permettrait un déploiement plus rapide.

Plus d’un an après le lancement officiel de l’entreprise, aucun des opérateurs mobiles du pays ne s’était inscrit aux services 5G de DNB, le gouvernement menaçant même d’offrir ses services 5G à des entreprises étrangères si les acteurs nationaux refusaient de jouer au ballon.

Après de longues négociations sur la structure de propriété potentielle de DNB, tous les opérateurs mobiles malaisiens – à l’exception de Maxis – ont finalement accepté de prendre une participation dans DNB en août de l’année dernière.

Maxis attend l’approbation des actionnaires pour l’accord d’accès 5G avec DNB, qui devrait être accordé plus tard ce mois-ci.

Vous souhaitez vous tenir au courant de toutes les dernières actualités télécoms du monde entier ? Inscrivez-vous dès maintenant pour recevoir la newsletter quotidienne de Total Telecom

Aussi dans l’actualité :
Résilience face à la guerre : Kyivstar parle de défis et de collaboration
BT recherche 100 millions de livres sterling d’économies en fusionnant des unités mondiales et d’entreprise
Discours d’ouverture de Connected Britain : CXO Spotlight

Ensuite la rédaction du déroulement du film arrive la phase de production telle qu’on l’entend.

Dans le but de parvenir à une réussite optimum de la développement de votre vidéo corporate, il faut programmer toute partie de la réalisation du clip institutionnel. Retrouvez la totalité des informations en matière des films institutionnelssur notre page acceuil à la « une » de ce site. L’écriture du storyboard, le la sélection des prises du film, le montage de partie de film en post-réalisation sont évidemment des phases inéluctables mais il est nécessaire de les prévoir en ménageant la maîtrise d’associer des retouches et améliorations de la vidéo d’entreprise à la fin. Cela offre la possibilité de positionner exactement le propos de articulation de votre vidéo d’entreprise.

Bibliographie :

Thierry Lefebvre.,A voir et à lire. . Disponible sur internet.

, DNB revendique près de la moitié de la Malaisie couverte par la 5GPour vous tenir au courant, cet article à propos du thème « Productions audiovisuelles », vous est proposé par b-prod.net. La mission journalistique de b-prod.net est de parler de Productions audiovisuelles dans la transparence en vous offrant la connaissance de tout ce qui est publié sur ce sujet sur le web Ce papier se veut reconstitué du mieux possible. Si jamais vous projetez d’apporter des explications autour du sujet « Productions audiovisuelles », vous avez la possibilité de joindre notre équipe. Il est prévu plusieurs travaux sur le sujet « Productions audiovisuelles » à brève échéance, on vous incite à naviguer sur notre site périodiquement.